A l'épreuve

Face à la frénésie du monde, cette exposition propose d'effectuer un pas de côté ; au coeur d'un équilibre fragile, oscillant entre effondrement et utopie, nostalgie et résilience.

À l’origine, ma pratique photographique est née de mon intérêt pour la peinture ancienne : dans une perspective de continuité historique, l'esthétique des primitifs et la technique photographique à la chambre y étaient liées, voire même mêlées. Pendant de nombreuses années, donner une vision contemporaine de sujets récurrents de l'histoire de l'art a constitué le motif de ma recherche.

Aujourd'hui, mon appréhension du monde ne me permet plus d’uniquement rendre hommage à l'art du passé, mais m’amène à faire face à l'avenir, si fragile et incertain. 

Ce nouveau projet aborde dès lors une autre vision construite à partir de rencontres, de traversées et d’errances. Ainsi, des individus, de plus en plus nombreux, tentent, parfois dans la lutte, souvent dans l’alliance au vivant, d'autres manières d'habiter la Terre. Ces rencontres, terreau du travail présenté ici, ont ouvert un nouveau champ de recherches dont l’exploration n'en est encore qu'aux prémices, tant elle est riche. Des interrogations ont émergé lors de ce cheminement : en réintégrant des places moins centrales au sein de la planète, en nous situant parmi les vivants et les non-vivants, pourrions-nous créer un 'nouvel espace des possibles' ? Et comment, 'dans ce nouvel espace', nous influencerions-nous mutuellement et réciproquement ? 


Au fur et à mesure de l’élaboration de ce travail, une multitude de rapprochements se sont tissés entre des livres (de littérature ou essais scientifiques), donnant ainsi lieu à une installation hybride. Ainsi, une collection d'objets du quotidien, trésors d'un monde révolu (évoquant certains récits dystopiques), avoisine des images de différentes natures (photographie et dessin) reflétant tant la vision d'un enfant que celle d'une intelligence artificielle.


L'exposition À l'épreuve confronte différents regards qui, par leur croisements, tentent d’accompagner et d’ouvrir nos questionnements sur le monde.